in

EP011-1 : De nouveaux partenariats pour la NASA




Pour nous suivre sur les réseaux sociaux:

Facebook: https://www.facebook.com/telescope.astronomie
TikTok: https://vm.tiktok.com/ZMLgJNTv6/
Instagram: https://www.instagram.com/telescope.astronomie/
Twitter: https://twitter.com/TelescopeAstro

Télescope est une chaîne où je vous propose chaque semaine les actualités spatiales, des lancements en direct ainsi que des documentaires sur l’astronomie et l’univers. Bonne écoute!

Recherche et rédaction: Morgane Dufour
Script-édition, infographie, tournage et animation: Pascal Lamontagne
Montage et post production: Vincent Poulin

Dans cette vidéo:

Le mardi 7 juin, la France a signé les accords d’Artemis via le président du Centre national d’études spatiales (CNES) le Dr Philippe Baptiste et l’administrateur de la NASA Bill Nelson.

Pour ceux qui se le demandent, les accords d’Artémis établissent un ensemble de principes pratiques pour guider la coopération en matière d’exploration spatiale entre les nations participant au programme lunaire du 21e siècle de la NASA.

En coordination avec le département d’État américain, elle avait annoncé la mise en place des accords d’Artémis en 2020.

Voici comme en parle l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine : «Les accords d’Artemis décriront une vision commune des principes, fondée sur le Traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967, pour créer un environnement sûr et transparent qui facilite l’exploration, la science et les activités commerciales dont toute l’humanité pourra profiter”.

Ils renforcent et prévoient donc une mise en œuvre opérationnelle des principales obligations du Traité de 1967. Mais ils renforcent également l’engagement des États-Unis et des pays signataires envers la convention d’enregistrement, l’accord de sauvetage et de retour, ainsi que les meilleures pratiques et normes de comportement responsable que la NASA et ses partenaires ont soutenues, y compris la diffusion publique de données scientifiques.

Ce qui implique que la France participera elle aussi au programme lunaire et on ne peut s’empêcher de penser à Thomas Pesquet qui deviendra peut-être le premier astronaute français à marcher sur la lune.

De leur côté, la Chine et la Russie ont refusés de signer ces accords puisqu’ils développent leur propre programme lunaire ouvert aux nations qui souhaiteront les rejoindre.

Et on reste du côté européen avec la NASA et l’ESA, qui sont partenaires dans le programme de retour d’échantillons de Mars. Ainsi, ils viennent de créer le groupe de recherche Mars Sample Return Campaign Science Group qui a pour but de maximiser le potentiel scientifique des échantillons de roches de sédiments de Mars envoyés sur Terre pour une analyse approfondie.

Il s’agira de 16 chercheurs issus de plusieurs pays qui utiliseront les instruments les plus sophistiqués du monde pour étudier les prélèvements et tacher d’en savoir plus sur l’évolution précoce de Mars et le potentiel de vie passée.

Ces connaissances sur la planète rouge apporteront également une meilleure compréhension des planètes rocheuses du système solaire. Donc, en savoir plus sur la Terre également.

Et puisqu’on parle de retour d’échantillons, sachez que la Chine et la mission Chang’e 5 de 2020 a trouvé deux fois des preuves d’eau dans l’océan des tempêtes. La nouvelle est toute récente, elle a été détectée une fois grâce à une analyse sur site et une autre fois sur terre avec les matériaux livrés.

Enfin, on termine avec un sujet un peu plus léger puisque la NASA a également collaboré sur le dernier film de Pixar; Lightyear, qui, comme son nom l’indique retrace les origines du ranger de l’espace Buzz Lightyear ou Buzz l’Eclair.

Pour ce film, la NASA a recommandé l’astronaute Tom Marshburn comme consultant pour guider les animateurs du studio Pixar et répondre à l’ensemble de leurs questions concernant les voyages et la vie dans l’espace.

Les animateurs ont visité les locaux de la NASA pour voir comment les astronautes s’entraînent, se sont entretenu avec les concepteurs de tenues et des équipements et ont pu avoir accès à une banque de plus de 3000 images et séquences pour aider à la création de l’univers du film.

Les astronautes à bord de l’ISS auront aussi la joie de voir le film même s’ils sont absents puisqu’il sera télé versé à bord de la station.

En bonus, on vous montre un projet abandonné il y a dix ans de tenues de la NASA; le prototype Z-1 qui nous rappelle la tenue de Buzz. Les rayures vertes étaient pour donner un look plus doux aux futures combinaisons.

Celle-ci était pensé pour avoir plus de mobilité et permettre aux astronautes de mieux se pencher et se plier lors de sorties extra véhiculaires.

Même si le prototype a été abandonné, il a été transmis lui et les autres aux nouvelles entreprises choisies pour concevoir les futures combinaisons spatiales.

Source :
https://www.space.com
https://www.nasa.gov

#telescope #spatial #astronomie #univers #actuspatiale #cosmos #espace #spacex #actualitéspatiale #astronaute

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Alien Invasion News: एलियंस की दुनिया पर बड़ा खुलासा? America | UFOs, Aliens | Alien House

Dekhne Ki Zarurat Nahi Hai! Tabhi To Iska Maza Hai ⋮ I Am Groot Review #Shorts