in

L'INCROYABLE Périple des Sondes Voyager | DOCUMENTAIRE Espace




🌍 20 août 1977, la sonde spatial Voyager 2 quitte le sol pour s’envoler dans l’espace et commencer son périple à travers les planètes. 16 jours plus tard, c’est sa jumelle Voyager 1 qui sort de l’atmosphère terrestre à la découverte des nombreux mystères que compte notre système solaire.

Au début de l’ère spatiale, les scientifique se sont rendu compte qu’un alignement des planètes extérieures se produirait à la fin des années 1970 et permettrait à une seule sonde de visiter Jupiter , Saturne , Uranus et Neptune. La NASA a commencé à travailler sur un Grand Tour , qui consistait a envoyé deux groupes de sondes robotiques sur toutes les planètes du système solaire externe . Ce programme prévoyait quatre engins spatiaux, dont deux visiteraient Jupiter , Saturne et Pluton , tandis que les deux autres visiteraient Jupiter, Uranus et Neptune . Le coût énorme du projet, a plus de 1 milliard de dollars, a conduit à son annulation et à son remplacement par Mariner Jupiter-Saturn, composé de deux sondes. Le projet Mariner Jupiter-Saturn a été approuvé au début de 1972, avec un coût estimé à moins de 360 millions de dollars pour chacune des deux sondes. Les sondes ont été construites dans l’intention de durer assez longtemps pour faire le voyage entre les quatre planètes géantes, mais seraient annoncées uniquement comme des missions vers Jupiter et Saturne afin de réduire le cout total du projet.

🔥 Pour rappel, les vidéos sont publiées les DIMANCHES à 18H00.

————————-

💥 VOYAGER 1 & VOYAGER 2 :
• En mars 1977, quelques mois seulement avant le lancement, la NASA organise un concours pour renommer le projet, pour finalement aboutir au fameux programme Voyager, consistué de 2 sondes. La mission principale de Voyager 1 est d’explorer Jupiter, Saturne et sa lune Titan. Voyager 2, elle, doit aussi explorer Jupiter et Saturne. Mais sur une trajectoire qui ouvre la possibilité de continuer vers Uranus et Neptune, ou d’être redirigé vers Titan en secours de Voyager 1. L’idée d’origine est qu’une fois les objectifs de Voyager 1 atteints avec succès, Voyager 2 pourraient obtenir une extension de mission pour envoyer la sonde vers Uranus et Neptune.

Même si la sonde Voyager 2 a été lancée deux semaines plus tôt que sa jumelle, Voyager 1 atteindra Jupiter et Saturne plus vite que sa grande sœur car elle a été lancée sur une trajectoire moins longue et moins circulaire.

Jupiter impressionne par ses dimensions et les tempêtes qui ne cessent de faire rage à sa surface. La géante gazeuse est observée par les astronomes depuis l’Antiquité, pourtant, beaucoup d’inconnues subsistent quant à sa nature et à celles de ses lunes.

Les trajectoires d’assistance gravitationnelle de Jupiter ont été réalisées avec succès par les deux sondes. Après avoir profité de l’attraction de la plus grande planète du système solaire, les deux engins spatiaux ont ensuite visité Saturne et son système de lunes et d’anneaux.

Tout compte fait, le système de Saturne est juste derrière Jupiter en termes de nombre de satellites, avec 82 lunes confirmées.

24 janvier 1986, Après un long voyage, Voyager 2 arrive au plus proche d’Uranus à moins de 80 000 km des sommets des nuages de la planète. Voyager 2 a également découvert 11 lunes auparavant inconnues. La mission a également étudié l’atmosphère unique de la planète, causée par son inclinaison axiale de 98° et a examiné le système d’anneaux uranien. D’après une étude, cette inclinaison s’expliquerait par un impact, il y a 4 milliards d’années, avec un objet céleste massif qui mesurerait deux fois la taille de la Terre : une protoplanète. Cette collision pourrait également expliquer la très faible température de l’atmosphère d’Uranus. Les débris de l’objet ayant impacté la planète auraient ensuite formé une “coquille” dans la basse atmosphère, empêchant la chaleur du centre de se déplacer vers la haute atmosphère. L’atmosphère est principalement faite d’hydrogène à 83 % et d’hélium à 15 %. Elle entoure un manteau de composants volatiles : eau, ammoniac et méthane. En dépit de leur état entre liquide et solide, ces derniers sont appelés “glaces”, d’où la dénomination de géante “glacée” d’Uranus.

Tout comme Uranus, Neptune est une géante glacée. Planète la plus éloignée de notre étoile, elle est le siège des tempêtes les plus violentes du Système solaire. Teinte bleu azur d’origine inconnue, pluies de diamants… Neptune recèle d’incroyables richesses.

Alors que la puissance de la sonde diminue lentement, divers équipements ont été éteints sur le vaisseau spatial. En 2023, Voyager 2 devrait dépasser Pioneer 10 pour devenir le deuxième vaisseau spatial le plus éloigné du Soleil.

————————-

🔔 Si tu aimes ce que je fais :
❤️ ABONNE-TOI
👍 LIKE
🤳 PARTAGE
✍️ COMMENTE

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

BULLE : Les Découvertes de McKinnon – Le Plus Grand Hacker de Tous Les Temps

GUILLAUME MEURICE CONVOQUÉ AU POSTE