in

Peut-on vivre en permanence en haute altitude Conférences ENSA Chamonix montagne alpinisme



Août 2021 altitude, montagne… Itinéraires, conférences de l’ENSM… Peut-on vivre en permanence en haute altitude ? Une conférence à l’ENSA ( Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme ) Chamonix Mont-Blanc… Avec Paul Robach et Samuel Vergès, animation Clémentine Junique…

– ENSA : https://www.facebook.com/ensa.fr
– Soutien en bitcoin pour tvmountain : bc1q2t23e36c8l6h5kf4ekng4qllpwfyreznzmxgg9
– Abonnement youtube tvmountain
https://www.youtube.com/channel/UCuoT1bfbPqZT_1ULPcLutaQ/join
– Soutenir tvmountain avec Tipee : https://fr.tipeee.com/tvmountain
– tvmountain : https://www.tvmountain.com

“Vous avez dit « Hypoxie » ?”
Il s’agit du nom scientifique donné à une diminution de l’apport en oxygène dans notre organisme. Dans nos pratiques alpines nous ressentons cet effet lorsque nous prenons de l’altitude. Mais ce n’est que temporaire. Que se passerait-il si nous vivions toute l’année en haut du Mont-Blanc ? Les deux scientifiques présents à cette conférence se sont justement penchés sur la question. Que ce soit à 5300m avec les habitants de la Rinconada ou lors d’un hiver confiné en Antarctique, Samuel Vergès et Paul Robach ont étudié les risques et les bénéfices des adaptations à l’altitude.
Cette présentation sera suivie de la projection du film « Expédition 5300m ».
Conférenciers:
Paul Robach, physiologiste et guide de haute montagne, responsable de la recherche biomédicale et formateur au sein du département alpinisme à l’ENSA. Ses travaux de recherche concernent les réponses physiologiques humaines en hypoxie d’altitude, notamment l’impact de l’hypoxie sur la fabrication des globules rouges, ou encore l’effet d’une préparation physique en altitude sur la performance sportive.
Samuel Vergès, Physiologiste, Directeur de recherche INSERM au sein du laboratoire « Hypoxie Physiopathologie » de l’Université Grenoble Alpes. Ses activités de recherche s’intéressent aux conséquences physiopathologiques de l’exercice physique et de l’exposition à l’hypoxie, en particulier au travers de plusieurs programmes de recherche conduits sur le terrain, auprès de sportifs et de populations vivant en altitude, comme le projet Expédition 5300 qu’il dirige depuis 3 ans. Il est également président du Centre d’Expertise sur l’Altitude EXALT.

source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

The Pawn Stars Were FORCED To Kick Out This Customer…

Bullet Journal SEPTEMBRE 2021 | Back to School PLAN WITH ME